L’ancien membre de l’équipe créative de la WWE, Chris DeJoseph, que vous connaissez sans doute sous le nom de Big Dick Johnson et qui a travaillé aux côtés de Vince McMahon de 2005 à 2010 a détruit son ancien employeur (Vince McMahon) concernant la vidéo de lundi soir à RAW en hommage à Randy Savage. Il estime qu’il est hypocrite de chanter les louanges de Macho Man après qu’il eut été mis à la censure de l’organisation durant les dernières années de sa vie.

Pointage du doigt sur Vince McMahon, DeJoseph a écrit sur Twitter: « Vince a épanché son coeur en regardant l’hommage du Macho Man ».

Il a ensuite ajouté: « Ce n’est que la mort du Macho Man qui l’a autorisé à revenir à la télévision à la WWE. C’est un scandale. Une telle hypocrisie me rend malade. »

Il a poursuivi: « On m’a toujours dit de ne jamais mentionner le nom de Macho Man, JAMAIS! »

« Nous avions dressé un mot en l’honneur du Macho Man, puis Vince nous a dit de ne jamais mentionner son nom encore une fois pour des raisons personelles. » a-t’il écrit.

Selon une source interne, chaque fois que quelqu’un sortait malencontreusement une idée concernant Randy Savage, il serait immédiatement dans une galère sans fin vis-à-vis du président qui tourne vite en colère à ce sujet. Un jour, cependant, la tête de Smackdown, Michael Hayes, a échangé quelques mots à propos du Macho Man. Au lieu de s’énerver, McMahon a préféré prendre ses distances avec Hayes pour receueillir des idées et pour finalement dire: « Je ne veux plus faire de business avec cet homme. »

Un scandale qui ne laissera pas les fans indifférents suite à cette censure abusive qui pourrait jeter le président de la WWE dans la plus obscure des ombres: Vince McMahon avait déjà enterré Randy Savage !

Advertisements