Brock Lesnar: "Death Clutch"

Brock Lesnar: "Death Clutch"

Brock Lesnar révèle dans son autobiographie « Death Cluth » qu’il était jaloux de Kane lors de son temps à la WWE parce qu’il luttait avec un masque, ce qui lui a permis de maintenir sa vie privée en dehors du ring.

J’aime rester à la maison, passer du temps avec ma famille, et qu’on les laisse tranquilles. Ma vie, c’est ma vie. C’est l’affaire de personne de savoir ce qu’il se passe dans ma maison, avec ma femme ou mes enfants. Je ne vais pas empiéter sur votre vie, alors n’empiétez pas sur la mienne. C’est pourquoi, en quelque sorte, le personne que j’enviais le plus à la WWE était Kane. Il faisait toujours le spectacle parce qu’il était une grande star qui portait un masque à la télévision. Quand il rentrait chez lui, il arrivait à retirer son masque et à vivre une vie normale. Personne ne savait à quoi il ressemblait, et personne n’a jamais pris la peine d’empiéter sur sa vie personnelle.

Lesnar continue ensuite sur sa vie privée hors de la scène.

Quand je suis au travail, dans le ring, à l’aréna, je suis là pour vous divertir. Je comprends cela. Vous avez payé pour me voir, et je me dois de vous assurer que votre argent est bien dépensé. Mais quand je suis pas sur la scène, je pense que je ne dois rien à personne. Si vous êtes un plombier et que vous êtes au restaurant avec votre famille, aimeriez-vous que le type vous dise « Hé, les toilettes viennent de planter, pouvez-vous venir à l’arrière pour les réparer ? ». Probablement pas. Vous êtes là pour manger, pas pour virer des trucs qui bloquent dans le tuyau de vidange. Lorsque je passe du temps avec ma famille, je ne suis pas au travail. Je ne suis pas « ON ». Je ne suis pas là pour divertir qui que ce soit.

Il a également souligné sa frustration par rapport au calendrier de la WWE qui est trop chargé.

Ma première année dans le roster principal de la WWE était troublante. La seconde fut encore pire. L’argent a été énorme. J’ai acheté un tas de belles choses, mais je n’avais pas le temps de profiter de tout ça. Organiser mon temps pour les tournées avec la fédération me bouffait complètement. Je n’arrêtais pas de penser qu’il y avait bel et bien une meilleure façon de se faire de la thune.

Voilà un bon petit extrait de son autobiographie « Death Clutch », co-écrit par Paul Heyman, et qui sortira le 24 Mai.

Publicités