Au début du 20ème siècle, le catch est souvent considéré comme un divertissement, trop rarement comme un sport à part entière. En 1904, cette vision commença à changer avec la mise en place du titre de champion du monde de la NWA.

George Hackenschmidt devint le premier champion après avoir malmené Tom Jenkins. Hackenschmidt, véritable force de la nature, (très musclé, il pesait 100 kg pour 1m75) conserva son titre 4 ans. Le NWA championship était à l’époque très convoité. Hackenschmidt était, lui, extrêmement charismatique.

Ce cocktail explosif créa des vocations…

Dès 1905 Robert Herman Julius Friedrich, âgé de 14 ans commença à croiser le fer sur les rings du Wisconsin. Il prit le nom d’Ed « The Strangler » Lewis certainement en hommage à celui qui est considéré comme le tout premier champion du monde de l’histoire du catch, Evan « The Strangler » Lewis.

A gauche Evan « The Strangler » Lewis, à droite Ed « The Strangler » Lewis

File:Evan Lewis.jpg

Vous verrez par la suite que Friedrich a su faire oublier son ainé grâce à un talent indéniable et un sens des affaires hors norme.

(Arrêtons de croire que c’est à cause de français pensant que Lewis étranglait son adversaire alors que ce dernier appliquait une prise du sommeil !!! L Impossible que nous soyons aussi ignorants).

Accompagné de Billy Sandow et de Toots Mondt deux « managers promoteurs », il fonda le « Gold Dust Trio ». Les trois hommes parcoururent le pays créant les premières tournées, imaginant les premières storylines et, avec elles, les « pseudo » rivalités.

Pendant ce temps, la NWA continue à faire rêver. Lewis arriva dans la fédération quelques temps avant le début de la première guerre mondiale et resta dans l’ombre des stars de l’époques comme Frank Gotch, ou Joe Stecher. Il gagna cependant environ 700 matchs qui duraient, à l’époque, parfois plus de 3 heures.

File:Frank-gotch.jpg

En 1917, il mis fin au règne de John Olin et devint NWA World Champion. Ce premier titre fut de courte durée.  Un mois plus tard, Lewis connut sa première défaite et dût rendre le titre à Stanislas Zbyszko, un Austro-Hongrois vieillissant (à ne pas confondre avec Larry Zbyszko autre catcheur de talent). Zbyszbo et Lewis eurent plusieurs confrontations durant l’année 1917. Le titre NWA changea de mains à diverses reprises.

Entre 1918 et 1920, Lewis en quête de renaissance demanda à ses « Bookers » des matches moins durs, s’éloignant quelques peu du titre suprême mais se forgeant un palmarès encore inégalé de nos jours. Il remporta plusieurs milliers de victoires, luttant parfois 4 fois en une journée dans des matchs de plus d’une heure…

En 1920, Lewis au sommet de sa carrière affronta et surclassa son plus grand rival Joe Stecher. Il redevint NWA World Champion. Ed dût rendre le titre à « sa bête noire » Zbyszko l’année suivante. En 1922, Lewis connut son 4ième règne et pris enfin sa revanche contre l’Austro Hongrois.

En 1925, il conserva son titre face à Stecher dans le match le plus long de l’histoire (près de 6 heures).

Finalement, Ed Lewis connaitra 6 règnes de champion NWA s ‘étalant entre 1917 et 1931. Durant ses premières années il fonda les bases du catch de la deuxième génération que l’on a pu suivre jusqu’ au milieu des années 60 à la NWA et AWA (technique et sérieux). Il inventa la prise du sommeil, il fut le mentor de Lou Thesz et lui enseigna l’art des soumissions…

Les deux grandes légendes Lou Thesz et Verne Gagne le considèrent comme le plus grand lutteur de l’histoire.

Lou Thesz: multiple champion du monde de la NWA au règne cumulé de près de 11 ans.

Verne Gagne: le multiple champion du monde de la NWA, au règne cumulé de près de 13 ans

Finissons sur le palmarès de l’étrangleur :

6 200 matchs dont  plus de 6 150 victoires (il connut la grande majorité de ses défaites contre Zbysko)

Maintenant que vous cernez un peu mieux le personnage, peut on dire :

Ed Lewis : le premier grand catcheur??

Publicités