Jeff Hardy a été décrit comme étant un « gâchis » dans les heures qui ont mené au main event avec Sting, dimanche lors du pay per view Victory Road. Dès son entrée, l’équipe exécutive de la TNA s’est très inquiétée sur le déroulement du match, en commençant par sa position de « gorille » puis son trébuchement pour rejoindre le ring. Eric Bischoff a livré des instructions aux deux lutteurs, tout en réduisant sa promo, en leur ordonnant de faire durer le combat environ 90 secondes.

Hardy n’était pas entre les mains de la TNA ce week-end puisque la fédération l’avait relâché en semaine de repos. Alors que la fédération a pu défendre Jeff Hardy pour son comportement inhabituel lors de Final Resolution en décembre en justifiant cela par la fatigue, la fédération d’Orlando aura bien plus de mal à expliquer le récent comportement du dernier pay-per-view.

Concernant son affaire, comme nous vous l’avions annoncé précédemment, le tribunal a repoussé la prochaine audience afin d’attendre plus de preuves du Bureau d’Etat sur l’enquête. Hardy aurait d’ailleurs annoncé à ses amis que son « équipe » juridique a élaboré une nouvelle stratégie et qu’il espère connaître une situation plus calme très bientôt.

Avec un Jeff Hardy imprévisible, la TNA a préféré le retirer de tous les prochains house show en le remplaçant par Rob Van Dam. Une affaire qui se complique de semaines en semaines pour le Charismatic Enigma qui aura plus de mal à s’expliquer… Histoire à suivre !

Publicités