Lorsque le 32ème participant du Royal Rumble Match 2011 s’est mis en route vers le ring, le public du TD Banknorth Garden de Boston a été frappé de stupeur, avant de hurler d’enthousiasme. C’était un homme qu’on n’avait pas vu à la WWE depuis 2003 : Diesel.
Joey Style de WWE.com s’est assis aux côtés de l’ancien Champion de la WWE pour l’interviewer après qu’il ait quitté le ring.

WWE.com: Qu’est-ce que ça te fait d‘être de nouveau sur un ring?

DIESEL: J’aimerais que cela puisse s’expliquer par les mots d’un dictionnaire. C’est bon de se retrouver dans un immeuble avec des gens (rires). Quand tu te décides pour ce métier, tu rêves de pouvoir entrer à la WWE. Et quand tu pends tes bottes, tu veux arrêter comme un Yankee (NdT : un Américain des Etats du Nord). Alors, si ce match devait être mon dernier, je n’aurais pas à me plaindre.

WWE.com: Tu veux dire que tu penses que ce soir était ton dernier sur le ring?

DIESEL: Je n’espère pas. Je resterai tant qu’ils veulent de moi ou tant que mon corps le supportera.

WWE.com: Puisqu’on en parle, la Nouvelle Nexus ne t’a pas épargné.

DIESEL: On peut le dire, ils ont mis mon endurance à l‘épreuve. Hé, ça fait longtemps que je suis dans le business, je suis certain que pas mal de gens aimeraient bien me montrer de quel bois ils se chauffent.

WWE.com: Tu peux m’en dire plus sur la manière dont Big Show et toi vous êtes fixés?

DIESEL: Nous sommes liés par une longue histoire, qu’on ait été partenaires ou adversaires sur le ring. Je crois que j’ai du partager 200 matchs avec Big Show dans ma vie. Il est sûrement le type le plus impressionnant physiquement en face duquel je me suis retrouvé sur un ring – et de loin le plus fort. Il reste un défi pour nous tous. J’aimerais bien me retrouver une fois de plus face à lui.

WWE.com: Quand as-tu eu pour la dernière fois des cheveux aussi noirs Diesel?

DIESEL: Cette couleur me fait me sentir jeune. Je pense que la dernière fois, c’était en 96. Ca fait un moment déjà.

WWE.com: Tu veux dire encore un mot à l’Univers de la WWE ?

DIESEL: Le sentiment d’être de retour, c’est indescriptible, un rêve devenu réalité, un soir formidable. J’ai essayé de penser : qu’est-ce qui serait mieux que ça ? Quand j’ai arraché le titre de Champion de la WWE à Bob [Backlund] à Madison Square Garden, je n’avais pas réalisé mon bonheur. J’ai certainement plus d’années derrière moi que devant moi, donc c’est le genre de choses qu’on apprécie réellement. Cette soirée était spéciale. C’est probablement la meilleure pour moi.

Interview tirée de wwe.fr
Publicités